Pions, 2ème !

Parmi mes bonnes résolutions 2018, j’avais celle d’améliorer ma technique de piontage. Voici donc le résultat de mon 2ème essai.

améliorer sa technique de pions chevalA 1ère vue entre la photo de gauche (pions coiffés/décoiffés, pellicules et robe terne) et celle du centre (pions alignés, pellicules en voie d’extinction et robe brillante), il y a quand même du progrès !  Bon, certes, je ne suis pas encore au niveau des pions de Horsegroom Denmark (photo à droite, mon objectif 2018) mais c’est sur la bonne voie 😀

Mon kit de pansage spécial pions

défi 2018 mon kit de pansage pour pointer

Allez, pour vous, je vide mon sac ! Pour réaliser pions et autres tresses de queue, j’ai quelques essentiels dans ma besace :

  • 1 brosse à crins
  • 1 paire de ciseaux 
  • 3 peignes (voui, rien que ça ! mais on peut y arriver avec 1 seul peigne 😉 ) :
    • 1 peigne jockey pour désépaissir
    • 1 peigne classique pour démêler et séparer les crins
    • 1 peigne coupe crinière  (il n’est pas sur la photo. Mi-peigne, mi-rasoir, je le trouve pratique pour se débarrasser des crins qui dépassent ou quand on a oublié ses ciseaux)
  • des élastiques à natter
  • 1 éponge pour humidifier les crins

Il existe des kits à natter vendus dans une petite trousse comprenant éponge, élastiques et peigne. Je trouve cette présentation assez pratique avec les indispensables pour pionter mais on peut aussi se constituer sa trousse à natter soi-même.

Par rapport à mon 1er essai de pions, j’ai complété mon kit avec 2 produits :

  • Un shampoing sec : le shampooing sec Magic Groom porte bien son nom ; il est magique ! Sans eau ni savon ni rinçage, il peut être utilisé en toutes saisons. Il ne laisse aucun résidu gras donc on peut l’utiliser avant un concours sans crainte : les crins ne glissent pas. Ils sont faciles à coiffer et la robe est nettoyée de la poussière. En bref, quelques pschitts, on brosse et hop! ça brille 😀

Magic Groom – Rekor, 18,95€ le vaporisateur de 530ml sur socheval.com

  • Des élastiques larges en silicone : le problème des élastiques à natter classiques, c’est leur solidité (et clac ! l’élastique…). On m’avait parlé des élastiques larges en silicone mais je n’avais jamais testé. Voilà qui est chose faite et vraiment, ils sont pratiques, résistants et tiennent bien. Pour réaliser les pions, j’ai utilisé 1 élastique classique pour attacher la natte et 1 élastique large pour fixer les pions. J’ai natté la veille au soir et, au petit matin, ils n’avaient pas bougé (et ça, le matin à 6h, ça n’a pas de prix !). 🙂

Elastiques silicone – Hippo Tonic, 3,32€ la boîte de 450 élastiques sur socheval.com (existe aussi en seau de 1 800 élastiques !)

Et avec tout ça, ça donne quoi le piontage ?

Etape 1 : Couper et égaliser la crinière

La crinière était un peu longue mais n’avait pas besoin d’être désépaissie. J’ai donc démêlé à la brosse puis au peigne et coupé aux ciseaux. J’ai gagné du temps par rapport à mon 1er essai alors j’en ai profité pour égaliser la queue.

Etape 2 : Tresser les crins

Pour tresser, j’ai d’abord séparé la crinière en parties égales et impaires (mon truc : attacher un élastique sur le peigne comme repère pour avoir le même écartement partout). Puis tressé chaque natte toujours de la même manière et à la même hauteur pour avoir des tresses régulières et éviter d’avoir des pions effet « fête foraine » (un pion en haut, l’autre en bas…). Pour faire patienter Pompom au salon de coiffure et éviter qu’il ne bouge dans tous les sens, on peut lui accrocher un filet de foin ou un Likit, ça occupe !

Etape 3 : Former le pion

Si je maîtrise maintenant la régularité des tresses, le roulé de natte peut encore clairement être amélioré ! J’ai testé 2 techniques : la tresse pliée en 3 et la tresse enroulée sur elle-même. Franchement, la tresse enroulée sur elle-même, j’ai essayé plusieurs fois mais… bon… ce n’était pas du tout ça !! Au final, c’est ma fille qui s’est mise au boulot (faut bien qu’elle apprenne !). Résultat, les pions sont un peu hauts mais dans l’ensemble, on était vraiment plutôt satisfaites du résultat (Youpiiiii on a finiiii !).

Bilan de ce 2ème essai : belle progression ! Nous remercions Magic Groom pour son aide précieuse. Il nous a vraiment aidé à discipliner, lisser les crins et à faire briller la robe (et sans paillettes!). Peut mieux faire sur le roulage des nattes. 

***

Et vous ? Vous nous donnez quelles notes pour nos pions et tresse de queue ?

Publicités

12 réflexions sur “Pions, 2ème !

  1. Ça progresse !! Ravie que le Magic Groom t’ait convenu… Pour la prochaine étape (Horsegroom Denmark) il va falloir oublier les élastiques et te mettre à la couture ! Un peu difficile au départ, mais je n’ai jamais eu d’aussi jolis pions 😉

    Aimé par 1 personne

    • ah! ah! je n’en suis pas encore aux pions cousus (déjà coudre un bouton…) ! Je pense que je vais encore persévérer un peu avec les élastiques 😉 . En tous cas, merci pour le tuyau Magic Groom !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.